Opiniones

Valoración media de nuestros clientes
4.9 sobre 5
SUPER CONTENT

Boletín

Accueil

Información

Microdosage, néochamanisme et ayahuasca

Publicado el : 19/02/2017 14:24:54
Categorías : News

Il-y-a quelques semaines déja, nous avions publié chez Edabea, un article traitant d'études sur l'utilisation des psylos pour atténuer l'anxiété et la dépression. Et bien, récemment on a entendu parler des propriétés que possède un amalgame du mélange de deux plantes appelé "ayahuasca".

Le DMT (N,N-dimetriltiptamine) est le principe actif qui caractérise ce mélange de deux plantes, mais les choses ne s'arrêtent pas là, car le bruit a couru, et son usage est maintenant à la mode ainsi que le tourisme spécialisé pour aller l'essayer grâce à des "néochamanes" qui s'adaptent très bien aux tendances de l'occidentalisme impérieux.

Les occidentaux désireux de voyager en Amazonie pour soigner leur corps et leur âme sont chaque fois plus nombreux. Ils font des milliers de kilomètres en quête de l'ayahuasca où le "yagé", le breuvage hallucinogène des indigènes, qui leur permet d'atteindre des états de conscience élargie où ils soignent leur esprit.

......

(Apollo, Flickr)

(Apollo, Flickr)

....

Une des raisons pour lesquelles ce phénomène à pris peu à peu de l'ampleur, fût que des personnages connus comme Sting ou Paul Simon, entre beaucoup d'autres, voyagèrent en Amazonie pour prendre du yagé et ensuite en parlèrent publiquement.

Comme d'autres hallucinogènes, l'ayahuasca paraît aider dans quelques cas, des patients à sortir de leur dépression, mais pas au même titre que la psylocibine dont nous avions parlé il y a quelques semaines. Si la psylocibine aidait des personnes en fin de vie à cause de leur maladie en phase terminale, l'ayahuasca, elle, agit comme un canalisateur de tout ce qui nous tourmente, même si ses effets peuvent se montrer destructeurs, beaucoup sont les personnes qui, après les vomissements, les pleurs, la douleur et une sensation d'être mort et ressucité, disent se sentir beaucoup mieux avec elles-mêmes et améliore leur état dépressif.

Comme usager occasionel, c'est vrai que je ne sais quoi penser de ces observations. L'ayahuasca, comme les psylos, la mezcaline ou le LSD entre autres hallucinogènes, peut aider à nous éclairer sur bien des aspects de notre vie quotidienne où sur notre façon d'interpréter le monde qui nous entoure, mais je crois qu'il-y-a encore du chemin à faire dans l'investigation pour savoir à quel point elle peut être une solution pour la dépression, où comme certains le disent, pour soigner l'alcoolisme ou d'autres dépendances majeures.

Là ou il-y-a eu une vraie percée dans l'investigation scientifique et des résultats objectifs et vérifiés, c'est en matière de microdosage de psychodéliques. Ils sont de plus-en-plus nombreux ceux qui affirment avoir trouvé une manière effective d'augmenter leur créativité, leur concentration et leur équilibre mental en prenant régulièrement des microdoses d'hallucinogènes.

.....

....

Il est avéré que le microdosage ne produit absolument pas le même choc que celui provoqué par un bon gros trip aux psylos ou à l'ayahuasca, mais selon plusieurs articles publiés dans le New-York Times, VICE et Forbes, il s'agit d'une forme presque imperceptible de changer le fonctionnement neuronal dans notre quotidien.

Beaucoup des personnes interrogées affirment que prendre ces petites doses tous les trois où quatre jours, leur permet non seulement d'être plus concentrées, mais aussi d'être beaucoup plus efficaces et créatives.

Mais les choses n'en sont pas restées là, Reddit a une section exclusivement dédiée à ce sujet avec plus de 9.000 abonnés. "Le microdosage, selon ses usagers, aide à soigner les maux de tête chroniques, mais aussi l'anxiété et la depression. Cette dernière est une des raisons principales pour laquelle les gens se microdosent pour retrouver un équilibre mental", publie la revue Marie-Claire dans un long reportage intitulé "Pourquoi les femmes cadres se microdosent au LSD dans leur travail"

Il n'y-a aucun doute sur le fait que nous traversons un moment de crise pour le prohibitionnisme et la criminalisation de certaines substances (spécialement les hallucinogènes naturels et le cannabis). Nous sommes chaque fois plus nombreux à connaître les bienfaits de ces plantes merveilleuses; bienfaits que nombre d'entre nous connaissent depuis des décennies.

Il est encourageant de voir comment le monde se rebelle contre ces interdictions absurdes, fondées sur des peurs et des préjugés, plus que sur des démonstrations scientifiques où données objectives.

Dans les prochaines années nous vivrons une inévitable révolution à ce propos, où l'humanité se rendra compte que tout ce qu'elle a à portée de mains pour être heureux, je dis bien tout, peut être indispensable.



Article de Germàn Carrera

Traduit par Edwin

Entradas relacionadas

Share