"We are on vacations. Read more"

Opiniones

Valoración media de nuestros clientes
4.8 sobre 5
Very good quality product as always

Boletín

Accueil

Información

Le microdosage est à la mode

Publicado el : 29/10/2020 18:57:21
Categorías : News

En 2012 est publié le petit livre de Ben Sessa, “ The psychedelic Renaissance” ( La renaissance psychédélique), dans lequel ce psychiatre, qui travaille avec des enfants et des adolescents présentant de graves troubles mentaux, parle de l’augmentation de l’utilisation de produits psychédéliques et de son implantation dans divers domaines tels que la science, la spiritualité et la créativité. Pour Sessa, cela fait déja huit ans que l’on assiste à une renaissance de la psychédélie; imaginez donc de nos jours.

Il y a quelques années a été publié le Guide de l’explorateur psychédélique (2011) où James Fadiman nous introduit au concept de “microdoses” de psychédéliques; et ou tout culmine avec le témoignage comme celui de Ayalet Waldman et son “Quelle belle journée. Prendre du LSD en microdoses m’a changé la vie” (2017)

Récemment, Edabea a été mécène de la première édition d’un livre qui traîte de ce phénomène mais transposé aux champignons psylocibes: “Microdoses de champignons magiques” de Xosé F. Barge. Nous vous recommandons sa lecture, pas seulement pour vous mettre à jour sur les microdoses, mais pour apprendre à cultiver vos propres champignons, comprendre l’origine de ces êtres puissants et connaître leur histoire.

En tous cas, l’article d’aujourd’hui nous servira à vous donner des indications sur les fameuses microdoses.

Qu’est-ce-qu’une microdose?

Grossomodo, une microdose de psychédélique est approximativement une dose imperceptible, généralement un dixiéme d’une dose dîte active. Nous allons nous occuper en exclusivité des champignons psylocibes, pour lesquels un dixième de dose active serai autour de 0,15 grammes. En effet, 1,5 grammes de psylocibe peut être considéré comme une dose active standard (faible dose mais active). Donc, un dixième de cette dose peut être considérée comme une microdose.

Par contre, il existe encore une controverse sur la quantité de champignons psylocibes qui peuvent former une microdose. En premier lieu, les champignons sont tous différents et contiennent des taux distincts de psylocine et psylocibine, même dans le propre champignon il y a des parties avec plus ou moins de príncipes actifs. En second lieu, les témoignages nous avertissent sur les effets variés expérimentés par les microdoseurs: certains avec 0,1 gramme ont ressenti des effets intenses (spécialement les personnes qui souffrent d’un trouble mental, incluant les troubles légers et modérés comme l’anxiété) et d’autres qui nous rapportent que les basses microdoses (0,05 gr. / 0,2 gr.) ne leur apporte pas les effets désirés et doivent augmenter légèrement cette quantité pour obtener ce qu’ils cherchent (0,2gr./ 0.35gr.). En troisième lieu il y a une myriade infinie de facteurs difficiles à calculer, comme la conservation de vos champignons ce qui rends diifficile satndardiser les microdoses.

Comment prendre les microdoses?

L’expérience est fondamentale à l’heure de calculer notre microdose adécuate, (généralement en pensant à une récolte concrète d’un seul type de champignons, pulvérisés et en mélangeant différentes parties de ce dernier avant l’ingestion). Il existe beaucoup de manières différentes de réaliser cette expérience, mais la plus acceptable est sûrement celle ou l’on commence par une microdose de 0,1 gr. et augmenter peu á peu de 0,05 gr. jusqu’à ce que l’on remarque un effet (généralement le premier effet ressenti est une somnolence) . On redescends donc de 0.05 gr et on établit la dose antérieure en notre dose standard.

Par exemple, le premier jour de microdose, je prends 0,1gr., le deuxième jour je prends 0,15gr., le troisième jour je prends 0,2gr., et le quatrième 0,25gr. et c’est ce jour là que je ressens la somnolence et une légère intensification de la lumière et des couleurs. C’est le moment de baisser à 0,2gr. et convertir cette dose en notre dose standard pour cette récolte et ce type de champignons.

De plus, selon le protocole comme çelui de James Fadiman, l’idéal serai de ne pas consommer pendant deux jours entre chaque microdose pour éviter une posible tolérence. Ce serai consommer le premier jour, ne pas en prendre les jours 2 et 3, consommer le quatrième jour, pas les jours 5 et 6, reprendre le septième jour et ainsi de suite.

Pendant combien de temps dois je consommer des microdoses?

Les cycles et périodes de microdosification varient considéblarement dans la durée selon les usagers. Il y en a qui réalisent des cycles d’un mois ( où moins) et ceux qui se “microdosent” pendant trois ou quatre mois. Mais l’idée est quand même d’arrêter pendant au moins la même période qu’a duré le cycle et éventuellement arrêter de consommer les microdoses. Normalement les microdoses sont utilisées pour se sentir mieux, pour être plus productif, pour être plus ouvert, plus empathique, pour profiter plus de la vie…et les psychédéliques servent justement à nous aider à nous former un nouveau point de vue qui ensuite devrait ètre intégré dans la vie quotidienne sans avoir besoin de reconsommer constamment.

General harm (biochemical, physiological and psychiatric, among others)

Independent Scientific Committee on Drugs

Réduction des risques

Supposons que la première microdose de 0,1 gr. ne te fasse pas du bien. Les rares témoignages recensés sur de mauvaises expériences nous parlent d’épisodes de paranoia, d’anxiété, de stress, de manque de concentration, etc… Dans ce cas, tu as deux options: ou tu essayes avec des microdoses qui généralement n’ont pas d’effets sur d’autres usagers (0,01 0,02 ou 0,03 gr.) ou tu arrêtes complètement le microdosage.

Même s’il existe des personnes avec des problémes mentaux ( qui comme on le disait vont de légers á modérés jusque très graves, comme la schyzophrénie, le stress post-traumatique ou les troubles de caractères affectifs) qui ont témoignés d’améliorations notables en utilisant les microdoses (dans le livre Microdoses de champignons magiques (titre original en espagnol “Microdosis de hongos mágicos”) on trouve le témoignage d’une personne présentant de graves troubles qui, en prenant des microdoses beaucoup plus faibles que celles recommandées par Fadiman s’est considérablement améliorée), mais le plus censé est de consulter ton psyschiatre ou psychologue, en tout cas, un professionel de la santé avant de s’aventurer dans les microdoses.

Tous sans exception nous devons prendre au sérieux les psychédéliques même si l’on parle de microdoses. Mais nous recommandons toujours que si tu souffres de quelque trouble mental, aussi léger soit-il, tu dois avoir une extrême prudence et consulter ton médecin.

Comme toujours, nous devons prévenir que cet article n’a pas pour but d’inciter à la consommation de microdoses, sinon celui d’informer du point de vue du contrôle des risques sur cette pratique qui a pris une certaine notoriété et diffusion médiatique ces dernières années.

Si tu veux de plus amples informations sur les microdoses de psylocibes, la culture en pains de champignons, l’histoire de ces êtres merveillleux ou connaître les expériences d’autres usagers nous te recommendons à nouveau le livre“Microdosis de hongos mágicos” ( Microdoses de champignons magiques)

Par Germàn Carrera

Traduit de l’espagnol par Edwin.

Productos relacionados

Share